France

Colas Life accompagne les enfants malades Magazine Routes N°29

Le programme « En route pour l’école » arrive en France, après le Vietnam, le Togo, la Croatie et le Maroc. Objectif : soutenir l’action de l’association L’École à l’Hôpital, pour que les enfants malades puissent poursuivre leur scolarité.

Onze heures du matin, à l’hôpital Necker-Enfants malades, à Paris. Installé sur son lit, un adolescent de 15 ans, élève en classe de seconde, achève sa séance de dialyse… et sa leçon de mathématiques. D’une traite, il énonce fièrement le théorème de Pythagore, sous l’œil ravi de son professeur qui se tient debout à ses côtés. Avec trois séances par semaine, d’une durée de trois heures chacune, avec les soins et la fatigue, il est difficile de suivre une scolarité normale.

Soigner l’esprit

Créée en 1929 par Marie-Louise Imbert, professeur de philosophie, l’association L’École à l’Hôpital devait « apporter à l’esprit les soins que d’autres donnent au corps ». Plus de quatre-vingts ans après, l’organismepropose toujours à de jeunes malades, âgés de 5 à 25 ans, des cours individuels et gratuits, en partenariat avec l’Éducation nationale.

« Au milieu de ce tsunami que représente la maladie, la scolarité reste un point d’accroche », explique Muriel de Courrèges, directrice de l’association. A l’hôpital ou à domicile, l’élève peut poursuivre sa scolarité, se remettre à niveau et même passer ses examens. Une équipe d’enseignants qualifiés etbénévolesintervient dans toutes les disciplines. En 2011, en Ile-de-France, 600 professeurs bénévoles ont assuré 20 000 cours auprès de 5 000 jeunes, de la maternelle au supérieur.

Cette année, Colas soutient l’action de cette association via Colas Life et son programme « En route pour l’école ». « Notre partenariat avec Colas, précise Muriel de Courrèges, concerne les enfants hospitalisés dans les établissements médicaux de Seine-et-Marne et de l’Essonne ainsi que ceux qui, de retour à leur domicile après une hospitalisation en région parisienne, ne peuvent reprendre une activité scolaire normale. » Comme pour les missions précédentes accomplies dans le cadre de Colas Life, un collaborateur de Colas, accompagné de son enfant, s’est porté volontaire pour parrainer le projet. C’est ainsi que, pendant une semaine, Saïd Atif, directeur des ressources humaines de Colas Maroc, et sa fille de 13 ans, Majda, ont pu découvrir les actions menées par l’association. « Au Maroc, je suis fortement impliqué dans des actions bénévoles, et j’ai suivi avec attention le projet de l’école de Tiriguioute (lire article p.82), confie Saïd. J’étais loin d’imaginer que ma participation au programme « En route pour l’école » me mènerait en France ! Impliquer ma fille dans ce projet est une façon de la responsabiliser et de l’encourager à s’engager plus tard dans le bénévolat.» Mené au pas de course, un programme chargé les attendait, mais surtout une véritable immersion dans le quotidien des différents acteurs impliqués : bénéficiaires, familles, médecins et coordinateurs de l’association.

De l’hôpital au domicile

Direction Coutevroult, en Seine-et-Marne, pour rencontrer Mathéo et sa mère. Depuis quatre ans, cet adolescent, particulièrement taquin, vit avec une tumeur cérébrale qui affecte sa santé, son quotidien et sa scolarité. Mathéo peut aujourd’hui suivre les mêmes cours que ses camarades de troisième au collège, quelques heures par jour seulement. Des enseignants bénévoles de L’École à l’Hôpital lui donnent également des leçons à domicile. « Un vrai soulagement, avoue Alix, sa mère. Car, en plus d’être écouté et compris, Mathéo bénéficie en quelque sorte de cours particuliers, presque sur mesure, chez lui, dans son univers. » Coordinatrice de l’association pour les départements de l’Essonne et de la Seine-et-Marne, Anne Mérand parcourt chaque année entre 12 000 et 15 000 kilomètres pour rencontrer les élèves et leurs familles et définir leur projet scolaire. « Chaque enfant est unique, souligne Anne. Nous intervenons après demande d’une équipe médicale hospitalière pour mettre en place une équipe d’enseignants bénévoles adaptée aux souhaits, aux possibilités et aux disponibilités du jeune. » Qu’ils soient enseignants à la retraite ou en activité, ou qu’ils soient étudiants, ces professeurs ont tous en commun un réel professionnalisme et une grande disponibilité. Bien souvent, une relation privilégiée se noue entre eux et leur élève.

« La venue et le témoignage de Saïd et de sa fille sont autant de chances de porter notre projet au-delà des frontières de l’hôpital », poursuit Anne. Car, face à des besoins toujours nouveaux et croissants, l’association recherche constamment des enseignants bénévoles et des soutiens financiers. Et Majda de conclure : « Tous ces enfants m’ont donné une belle leçon de confiance et d’espoir. Je n’ai qu’une envie : sensibiliser mes professeurs, dès mon retour au Maroc, pour qu’ils aillent donner des cours aux enfants hospitalisés. »

Introducing l’Ecole à l’Hôpital

Said et Majda meet the manager and the coordination (...)

Read more

New Ambitions for “L’Ecole à l’hôpital”

“L’Ecole à l’hôpital” Association has continued to (...)

Read more

A day at Necker Hospital

Meet Veronique, head of coordination for " l’Ecole à (...)

Read more

Video : An overview of the 6 programs

For the last 3 years, Colas Life has supported NGOs and (...)

Read more

A day at the Lagny General Hospital

Meeting at the Lagny general hospital the volunteers (...)

Read more

Families testify

Find Timothy and Hassina testifying in the presence of (...)

Read more

Learning at home

Matheo must follow a treatment that prevents normal (...)

Read more

One day at Saint-Louis Hospital

Corinne, coordinator of the association, talks about (...)

Read more

Patrons meet Professor Chalvon

Chief of pediatric hospital of Lagny / Marrne la Vallée, (...)

Read more

La Course des Héros en partenariat avec l’association l’Ecole à l’Hôpital

Pour la deuxième année consécutive, l’Ecole à l’Hôpital va (...)

Read more

Journée Internationale de la Solidarité Humaine le 20 Décembre

Pour la troisième année consécutive, les collaborateurs du (...)

Read more

International Human Solidarity Day

The Associations, NGOs and company sponsors who (...)

Read more

International Human Solidarity Day on December 20, 2012

For the second year in a row as part of the International

Read more